17 Comments
Feb 1Liked by Maud Alavès

..Le trop beau fait peur et sonne faux... nous avons besoin de nous "retrouver en l'autre" (ce fameux effet miroir) pour pouvoir être touché et sensibilisé... nous sommes attirés vers le trop beau que lorsque nous sommes en pleine expansion et en période "trop belle" parce que cela continue à nous inspirer et nous tirer vers le haut , à l'inverse, en période de doute ou de vulnérabilité le trop beau est capable de nous assommer un peu plus!! Et puis ces histoires à épiphanies retentissantes sont... has been ... tout le monde nous la fait en édulcorant bien le récit (et souvent en s'inventant des vies !). La connexion ne se fait que s'il y a écoute active, paroles justes et vérité... Merci pour cette NL que j'adore

Expand full comment

"[...] la vérité est inavouable. Pourtant, quand ils me la disent je trouve rarement que c’est le cas."

On se fait tout un monde de certains sujets que l'on pense honteux... jusqu'à ce qu'on se rende compte qu'on est tous dans le même bateau (ex. baisse de CA, trahison pro etc.).

La première personne à en parler et celle qui a le plus de courage 💪🏼

Expand full comment

C’est marrant comme ce que tu décris là s’applique aussi en fiction : si tu veux qu’un personnage soit attachant, alors il faut lui faire traverser des épreuves. C’est sadique, mais plus il souffre, plus il doit consentir de sacrifices, plus il apparaîtra vulnérable, ce qui permettra au lecteur de s’identifier... et donc de s’y attacher !

Je me suis rarement autant inquiété pour quelqu’un que je ne connais pas qu’en voyant ton compte Linkedin piraté et en lisant ta NL de la semaine dernière. C’est super que tu aies pu le récupérer, ouf ! 😮‍💨

Expand full comment
Feb 6Liked by Maud Alavès

Encore un grand merci Maud pour tes newsletters. Elles me parlent beaucoup et évoquent/provoquent toujours une réaction et réflexion.

Je ressens beaucoup de sincérité chez toi et ça transparaît dans ton écriture.

Merci pour ton authenticité et ton courage d’oser dire… pas facile aujourd’hui dans ce lissage sociétal 😉.

Expand full comment
Feb 2Liked by Maud Alavès

Je ressens cette même impression de "ça sonne faux" envers les personnes quo affichent un profil trop lisse et une vie trop parfaite !

Et d’un point de vue d’entrepreneuse, je trouve ca beaucoup plus inspirant de lire les retours d’expérience d’autres entrepreneurs qui ont eu des galères.

On se dit que si eux ont réussi, on peut le faire aussi.

C’est aussi ce que je fais dans ma newsletters build in public et les retours sont toujours plus nombreux quand je parle d’une galère, d’un challenge ou de quelque chose qui n'a pas été comme je voulais.

Merci pour cette édition encore très sympa à lire ! 😊

Expand full comment
Feb 1Liked by Maud Alavès

Merci pour ce super article !

Ca tombe pile au bon moment pour moi.

Expand full comment

Excellente, cette Newsletter sur la relation "Confiance-Franchise-Authenticité". Merciiiii

Expand full comment

J'ai bien aimé ce qui est relatif à Orwell !

Pour ma part et dans mes entreprises bénévoles, et je peux dire que je m'appuie sur la connaissance fine d'échecs passés pour continuer a monter des projets nouveaux. Certains marchent et d'autres pas. Et ceci m'apporte toujours du rire et de la vie. Vivre est essentiel. Il ne faut pas risquer trop. Quand on fait quelque chose à plusieurs, cela conforte. Une équipe. Et il est aujourd'hui certain pour moi qu'il faut être authentique. On vit dans un monde d'arnaqueurs présents partout, mais tout le monde l'arnaque pas.

Beaucoup de personnes également ont peur de se déclarer incompétent. Et quand on recrute, c'est un sacré ennui que de faire une erreur

Expand full comment

Comme vous avez raison Maud, de ne pas aposer sur vos newsletters un "filtre" qui rend tout, tout beau, tout mignon au pays de la perfection inaccessible. Nous sommes vulnérables et c'est sans doute ce qui fait notre humanité. Alors, on se plante, plus souvent qu'on ne le voudrait, on n'atteint pas pour un temps les objectifs que nous nous étions fixés. Et alors ? On avance peut être plus qu'on ne l'imagine avec nos échecs qu'avec nos réussittes.

On attribue à Thomas Edison la déclaration suivante : " je n'ai pas échoué des milliers de fois, j'ai réussi des milliers de tentatives qui n'ont pas fonctionnées". Merci Maud pour votre authenticié qui sonne "juste" a l'oreille.

Expand full comment