28 Comments

Entièrement d'accord avec toi, Maud. Un livre sur ton expertise, c'est un livre qui aide tes lecteurs, soit en arrivant avec un angle inédit pour un sujet déjà traité, soit en proposant de résoudre un problème, dont personne d'autre ne parle.

Expand full comment
Nov 9, 2023Liked by Maud Alavès

C'est un sujet hyper intéressant Maud, et qui nous concerne tous dès notre entrée dans le monde du travail : le CV, un entretien d'embauche, ce sont en général les premières étapes où il faut "se vendre". En France, l'école de l'éducation nationale ne nous apprend pas à faire ça. C'est plutôt l'école de la vie qui nous apprend à le faire, à travers souvent pas mal de déboires.

De quoi en décourager beaucoup, jusqu'à parfois perdre confiance en soi.

Je suis sûre qu'il y a de quoi en faire un livre vraiment très intéressant.

Hâte d'assister à la naissance de ce livre !

Keep going 💪

Expand full comment
Nov 8, 2023Liked by Maud Alavès

Bonjour Maud,

Ton sujet me semble vraiment excellent. Il me touche car il est assez proche de mes interrogations du moment et de mes lectures (Human Hacking, Storyworthy)

Il me semble que le sujet sous jacent de ta question est celui de nos limites. Par confort et besoin de sécurité on parle de soi ou de son produit d'abord plutôt que de se lancer dans l'exploration de l'autre.

Il est plus rassurant dans une relation entre personnes de rester dans des zones connues, maitrisées et balisées que de rentrer dans l'intimité de l'autre. Par exemple, tu es certainement plus à l'aise quand tu parles de personal brading ou de story telling que de financement d'entreprise.

Par ailleurs, pour en revenir à ton sujet, parler de soi, il faut être en confiance vis à vis de l'autre pour dévoiler son intimité. Le préalable est donc d'établir un lien de confiance avant de s'ouvrir à l'autre.

Dans notre culture, se dévoiler sans se connaitre, passe pour de l'exhibitionnisme.

Tout ceci nous ramène à notre construction de personne : notre famille (lignée, parents, fratrie) et à notre éducation.

Cette construction nous permet de construire des points de force et aussi des fêlures / blessures / traumas. Ces blessures sont à l'origine de nos limites. Et ce sont ces limites qui nous empêchent de.... et que nous devons dépasser. Comment : en identifiant les moments où nous bloquons, nos émotions incontrôlées et à quels moments de notre construction cela nous ramène.

Bref, ce n'est pas une histoire de "recettes". C'est plutôt une démarche, pas à pas, pour identifier puis dépasser nos peurs (cf. un des tes articles sur les 3 cerveaux).

Voilà, désolé c'est en vrac. Je compte sur ton intelligence et ta culture pour nous faire un vrai beau livre utile au bien commun.

All my best

François

Expand full comment
Nov 8, 2023Liked by Maud Alavès

ça vaut bien un livre

On subit des injonctions: être clairs, stables, comme un produits (branding d'un produit), d'être rétréci dans une niche, avoir confiance mais de ne pas la ramener, s'adapter à l'autre, mais rester soi, suivre les tendances du marché alors qu'on apprend souvent au rythme d'un seul cerveau (même si on partage), s'aligner "sur le besoin client" mais être unique... bla bla bla

Le sujet est bien au-delà de la dimension du marketing ou des réseaux sociaux où on l'enferme souvent.

De là apparait des paradoxes qui méritent bien des développements :

- Etre humain vs. être un produit

- Le branding en tant qu'image fige dans une identité réduite (et déformée lorsqu'elle est reprise pas x,y,z vs. Intelligence émotionelle et de situation qui invite à s'adapter (donc à être différent, tout en étant le même) selon les contextes et les défis à relever (rq. nos valeurs clés sont stables)

- Etre une solution pour l'autre vs. ne pas la ramener (travestissement de la valeur humilité dans plein d'organisations auj.)

- Vendre sur étagère (produit) vs. prendre le risque d'avancer et de travailler sur des choses complexes qui ne sont pas packageables, "commodifiables"

- Etre Soi vs. entrer en empathie avec des clients (lesquels, voilà encore l'histoire de l'audience, de la niche...)

- Rentrer dans la "niche" vs. explorer le monde, se renouveler, être polimath, déborder...

Nous ne sommes pas des produits, tout ne peux pas être packagé, simplifié, réduit, surtout dans les prestatons intellectuelles, le travail créatif, le management des humains et bien plus (ça c'est le délire de vitesse, simplification, et l'irruption du marketing et de la Unique Selling Proposition, dans le réel)

Pourtant, il faudra aller à la rencontre, écouter avec empathie, argumenter, négocier?...

Voir le travail de F. Midal sur la confiance et la certitude; ou celui de Charles Pépin sur la rencontre. Le Black Swan Group sur la négociation

Expand full comment

Cette idée de livre est géniale. Je suis dans la même interrogation que toi sur la rédaction d'un livre mais sans la pression d'une maison d'édition.

Je trouve ta problématique passionnante et j'ai hâte de lire ton livre à venir.

Ne lâche rien 💪

Expand full comment
Nov 8, 2023Liked by Maud Alavès

Je serais intéressée par un livre sur ce sujet. Je pense que ce thème est à la base de beaucoup de choses, il arrive avant les question de personnel branding par exemple. C'est le frein primaire qui m'empêche d’évoluer et j'aimerai qu'on me donne des pistes, qu'on me dise pourquoi et comment je pourrais dépasser cette résistance...

Expand full comment
Nov 8, 2023Liked by Maud Alavès

Bonjour,

Je trouve l'approche très intéressante. J'ai lu des articles ou autres sur le sujet qui tend à montrer que c'est quelque chose d'assez féminin (sociologique donc lié à la manière dont on éduque les filles (fait plaisir, ne fait pas de bruit...)). Creuser le sujet serait très intéressant pour voir s'il n'y a "que" ça ou si ça va plus loin (société ambivalente: montre toi pour vendre, mais si tu te montres trop, tu es narcissique / réussis mais sans dire que tu as réussi...). Une approche FR vs. reste du monde (europe en général / Asie / US) serait pas mal aussi. Les Français ont un rapport à l'argent et à la réussite plutôt "malsain", négatif même (vivre en Allemagne à 19ans a complètement annihilé ce rapport bizarre à l'argent que j'avais et qui était typiquement français - détester les "riches", sorte de jalousie sociologique de ceux qui réussissent et qui empêchent parfois ceux qui veulent réussir de se lancer...). A titre perso, il m'arrive plus souvent d'avoir peur de réussir que d'avoir peur d'échouer, je suis en plein dedans et traine à avancer sur mon 5ème roman. Je pensais que c'était la peur de l'échec qui me tenait (un peu bien sûr), mais c'est surtout la peur que les choses évoluent vers quelque chose que je ne suis pas prête à maitriser (reconnaissance? réussite?) car c'est souvent à partir du 5ème bouquin (en fiction) que le CA augmente, que la reconnaissance arrive... (effet de levier). Donc tout ça pour dire que oui, je pense que c'est une approche très intéressante à mener. Hate d'en lire plus de ta part.

Nadège Bernard

Expand full comment
Nov 8, 2023Liked by Maud Alavès

Bonjour Maud, oui je lirais un livre traitant ces questions.

Expand full comment

Bonjour Maud,

Je garde un excellent souvenir de notre sympathique rencontre lors d'une réunion d'anciens du MSIE.

En lisant ta newsletter, effectivement je pense que tu es à nouveau victime de ton perfectionnisme (je me permets le tutoiement).

Tout d'abord, tu as largement assez de contenu de valeur dans tes newsletters et tes posts pour écrire un super bouquin sur le Personal branding avec de simples copier-collers. Un bouquin, même s'il ne dépasse pas les 1000 ventes (et même s'il est ultra mauvais) aura toujours un effet bénéfique sur ta notoriété ;-) A mon avis tu aurais du publier ton draft. Il n'y a pas de mal à saupoudrer sa vie d'un peu de jemenfoutisme...

Néanmoins, je ne peux que me réjouir de te voir te focaliser sur des sujets de mindset et de psychologie.

Entre nous, le personal branding sur Linkedin a évidemment une grande valeur commerciale mais c'est fondamentalement chiant ;-)

Je suis convaincu que tu auras beaucoup plus de valeur et de pertinence sur du coaching plus généraliste.

Je lirai ton bouquin.

Fonce !

Expand full comment
Nov 7, 2023Liked by Maud Alavès

Sujets et problématiques ultra interressantes. Je lis des réflexions dessus à droite à gauche, mais rien de très construits ou profond, qui va chercher et gratouiller loin. Donc je serais super heureuse de me procurer un tel livre. Attention quand même au biais du survivant :]

Expand full comment
Nov 7, 2023Liked by Maud Alavès

Je me prends au jeu de répondre à tes questions :

Est-ce que ces questions t’intéressent ? Est-ce un livre que tu voudrais lire ?

Je trouve ta problématique super intéressante. J'ai toujours ressenti la résistance dont tu parles, mais je ne sais pas si ça concerne seulement les personnes introverties. Disons que naturellement, je l'associe à ma personnalité, mais tu soulèves d'autres origines auxquelles je n'avais pas nécessairement pensé. Explorer ces autres possibilités serait donc peut-être une piste assez "nouvelle".

Est-ce que tu as déjà lu des choses à ce sujet ?

Pas vraiment non. Par contre, j'imagine qu'il existe sans doute des études qui montrent par exemple comment les constructions genrées orientent ce type de comportement. Pareil pour les types de personnalités.

Globalement, qu’est-ce que tu penses de cette réflexion ?

Je pense que si j'avais un guide qui m'expliquerait comment faire ma propre promotion, je l'achèterais probablement. Finalement, avant même de se pencher sur les méthodes de personal branding, je trouve ça vraiment pertinent d'étudier la question de dépasser les résistances qu'on peut avoir. J'aurai beau étudier toutes les techniques du monde pour bien prendre la parole, si je n'ose pas passer à l'action, ça ne sert à rien. Dans mon cas, c'est précisément ce qui m'empêche de tenir une production de contenu sur la durée.

Merci pour ta newsletter toujours aussi agréable à lire en tout cas !

Expand full comment

Hello Maud

Voici mon avis si ça peut t’aider :

Je suis intéressée par le personal Branding et j’aurais acheté sans hésiter ton livre général sur le sujet (même s’il en existe sûrement plein, je ne connais pas les autres auteurs et c’est toi que j’ai envie de lire sur le sujet car j’ai confiance - à force de lire tes newsletters - sur le fait que le contenu sera de qualité). Je n’en lirai pas forcément d’autres.

Par contre ton « nouveau livre » aborde des questions plutôt d’ordre sociologique, moins pratico-pratique je trouve. J’ai du mal à percevoir la proposition de valeur pour le moment mais je suis curieuse d’en savoir plus :) !

Au plaisir de te lire,

Ps : pour me présenter je suis Cécile Bury, la co-fondatrice de Neptune Elements (les algues : http://neptuneelements.com), et j’ai aussi ma newsletter oú je livre mes pensées entrepreneuriales chaque dimanche soir 🧠⚡️✨ (https://cecilebury.substack.com/)

Expand full comment

Oui je le lirai !

Expand full comment

Merci pour ton partage en toute transparence.

Est-ce que ces questions t’intéressent ? Est-ce un livre que tu voudrais lire ?

Oui, j'ai affronté ces problématiques de plein fouet quand j'ai commencé à partager mes idées sur Linkedin avec une résistance démesurée par rapport à l’exercice : les heures angoissées pour écrire un mini post, le malaise en attendant les premiers likes puis le soulagement d'avoir “été validée", le sentiment de vulnérabilité extrême etc. Franchement si mon business n'en dépendait pas, je ne suis pas sûre que j'aurais eu le courage de continuer ! Je veux bien lire un livre sur le sujet 🙂.

Est-ce que tu as déjà lu des choses à ce sujet ?

Non. J’ai commencé le podcast de Simon Seol qui parle d’être authentique sur les réseaux sociaux mais je ne crois pas qu’elle traite de la racine du problème. On m’a recommandé un livre The courage to be disliked que je ne l’ai pas encore lu.

Globalement, qu’est-ce que tu penses de cette réflexion ?

C’est super intéressant. Mon approche a été d’aller creuser mes pensées et de les modifier petit à petit en pratiquant. Je me suis faite accompagnée et j’ai pris conscience que me mettre en avant faisait ressortir des peurs d’enfance. J’ai beaucoup appris ces derniers mois mais être à l’aise avec le fait de partager en public reste un travail quotidien pour moi.

Merci d'ailleurs pour tout tes conseils qui m’ont aidé à avancer !

Expand full comment

Bonjour Maud

J’ai raté ton intervention sur Livementor. Existe t il un replay quelque part de ta contribution ? Je te remercie

Expand full comment

Hello Maud, super idée d'angle pour le livre - je suis preneuse

Pour la source, j'ai lu la partie gratuite de cet article bien cool : "Personal branding doesn't need to be icky" : https://substack.com/inbox/post/138378492

Si je lis d'autres choses sur le sujet je te garde en tête

Très preneuse aussi si tu vas sur la partie culture, sociologie pour comprendre les barrières - j'y ai réfléchi souvent mais pas de vraies réponses. Et aussi la question de pourquoi on se sent comme narcisse quand on publie, comment faire partie de l'ère du "moi-moi-moi" tout en apportant de la valeur.. TBC! mais gooo!

Expand full comment